Nous utilisons des cookies sur notre site pour fournir la meilleure expérience utilisateur. La désactivation de cookies peut empêcher notre site Web de marcher efficacement. Cliquez sur ok pour enlever ce message (nous nous rappellerons votre choix).

Ok
Slide background

HUNGARIA - Marque Française depuis 1931

1919 – LES PREMICES DE LA MARQUE

La naissance de la maison Plaut et Pradet démarre à la sortie de la grande guerre à Orléans. Marc et Jean-Alphonse, les deux frères Pradet issus d'une famille d'artisans d'Annonay, au nord de l'Ardèche, s'installent à Orléans après s'être formés à la découpe de cuir et à la confection de chaussures à Romans dans la Drôme.
Leur envie de réussir les pousse à s'associer à Henri Plaut, un entrepreneur local qui s'est mis à son compte et emploie cinq ouvriers. Quelques années plus tard, les Pradet, prenaient le contrôle de l'entreprise.

20'S – LE DÉBUT DE LA SAGA.

Amoureux du sport et plus encore, convaincus qu'il y a d'excellentes opportunités dans ce domaine, ils vont créer l'une des marques pionnières de l'industrie du sport, une marque qui sera un temps le leader incontesté en France, dans leur domaine. A la fin des années vingt, l'entreprise compte déjà plus de 150 ouvriers qui cousent chaussures et ballons de cuir. Les gammes se déclinent alors suivant plusieurs marques "soccer junior et senior" pour le football, "routier français" pour le cyclisme, "Sparkler" pour l'athlétisme.
Les premières belles lignes du palmarès s'écrivent au tour de France où André Leducq et Antonin Magne l'emportent avec des chaussures de la maison Pradet aux pieds.

1931 - LA NAISSANCE DE LA MARQUE HUNGARIA.

Les frères Pradet déposent une nouvelle marque pour unifier l'ensemble de leurs produits. Leur idée : trouver le nom d'une étoile brillante au firmament. Ce sera Hungaria - qui est, en réalité, une petite comète découverte en 1898 par l'astronome Max Wolf - pour la consonance du mot et aussi pour l'aspect graphique du "H".

Par la suite, le mot gagnera davantage en popularité car il rappelle l'équipe nationale de football de Hongrie. C'était le "onze d'or", la meilleure équipe de tous les temps, plus spectaculaire encore que le Brésil de Pelé ou les Pays-Bas de Cruyff.

1955 – L’APOGEE DE HUNGARIA

Après le second conflit mondial, Hungaria va s'imposer comme la première marque de sport française pendant près de trois décennies. C’est à cette époque qu'est lancée la fameuse gamme "scaphandre", des ballons constitués de 12 pièces de cuir conçues pour le football, le rugby ou encore le basket-ball.

Elle devient l'une des marques les plus innovantes au monde avec des dizaines de brevets déposés dont ceux des tiges surbaissées (football), des bouts profilés (football), des pointes inébranlables (athlétisme).

1965 – LA MARQUE CONFIRME SON POSITIONNEMENT

Dans les années soixante jusqu'au début des années soixante-dix, Hungaria accentue son leadership en France, proposant toujours une gamme omnisports avec chaussures d'athlétisme, de tennis, de cyclisme et de boxe. Le football reste la discipline qu'elle domine ouvertement en équipant un temps 50% du championnat français, dont le Stade Rennais, l'Olympique Lyonnais, l'Olympique de Marseille, le Stade de Reims et l'AS Monaco.

70'S – LA FIN D’UNE GRANDE HISTOIRE

Du fait de sa notoriété, Hunga signe les grands espoirs du sport français. Un panel de champions illustré par : Guy Drut, Bernard Hinault et Michel Platini. De quoi faire peur à un certain concurrent allemand...

En 1976, les frères Pradet, cèdent l'entreprise à Adidas. Pour la marque aux trois bandes, l'occasion est trop belle : éliminer son concurrent historique aux deux bandes. La marque Hungaria tombe dans l’oubli.

2017 – RENAISSANCE

Ancien cadre d’Adidas, Pierre Arcens fait renaître Hungaria, renouvelle son image et renoue avec le passé sportif dès 2015. 
La marque intègre en 2017 le portefeuille de marques du Groupe Royer, leader de la distribution en France.

Au-delà de la présence sur les terrains sportifs et fort d’un développement produits qualitatif, l’ambition du Groupe et de son Président Jacques Royer est de positionner Hungaria comme une marque référence du « Sportwear Chic à la française 

Jacques Royer, président du groupe Royer : « Le groupe Royer a un savoir-faire en sport lifestyle et l’arrivée d’Hungaria rentre dans la stratégie de croissance du groupe. Je crois que les marques françaises à l’international ont un véritable potentiel et nous avions la volonté de développer une marque de sportswear française.».